..Le Journal International des sports motorisés

 

Rétromobile 2019

Bonjour à vous Toutes et Tous une fois de plus Sport Moteur.com va encore faire autrement pour vous parler de l'édition 2019 du salon Rétromobile 44ème du nom.

.      

Notre reportage sera entrecoupé de plus de 300 photos, en minis Albums par thèmes, on commence par celui de "la dernière voiture" une 2CV Citroën !!!.

Cette année je vais donner à un ami la possibilité d'écrire le reportage.

Qui est il ? Je vais prendre 2 minutes pour vous le présenter, il s'appelle Jean-Marc Simon c'est un passionné de Porsche et de pas mal d'autres sujets dans le domaine de la belle mécanique. Si je vous dis qu'il est motard aussi ça ne vous étonnera pas, j'ai voulu qu'il intervienne sur ce salon 2019 à l'aube de la quarante-cinquième édition du salon Rétromobile qui se déroulera du 5 au 9 février 2020.

En 2020 notre article sera la visite de Jean Marc 36 ans après !

.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        

Vous retrouverez Jean Marc sur deux rassemblements : les Motors And Soul 2019 et le Salon Moto Légende 2019, je reviendrai dessus en conclusion.

Je donne la parole à Jean-Marc.


Mon Rétromobile, salon que je vis depuis l’édition 1976

L’édition 2019 du salon Rétromobile vient de s’achever porte de Versailles, sur un record de visiteurs porté à 132 000 sur les 5 jours de sa durée.

Me voici à devoir sortir ma plume sous les menaces du Taz, ça fait depuis des lustres qu'il me demande de faire une chronique sur ce salon, plus exactement depuis 2011 lorsqu'il a commencé une extraordinaire aventure avec Sport Moteur.ca et le Magazine Sports Motorisés Québec. Maintenant il a créé tout seul fin 2015 Sport Moteur.com, bien évidement rejoint rapidement par son acolyte Bruno Laurent.

Personne ne soupçonne que c'est Le Taz à 100% tout seul, qui passe des heures à faire le site, traiter les photos, faire l'administratif. Alors que l'on sache que l'aventure de Sport Moteur.com n'est pas la suite des autres participations du Taz cité plus haut. Mais une aventure commencée fin 2015 avec rien et qu'aujourd'hui cette réussite est le travail du Taz, Bruno Laurent, et les autres membres de la rédaction, UNIQUEMENT ! Juste pour finir sur le sujet malgré les étapes difficiles qu'a rencontré Le Taz, ces deux dernières années, il a tenu bon la barre.

Sous la menace, Je ne pouvais refuser au Taz, en cette année 2019 de sortir ma plume.

Depuis toujours Le Taz arpente les allées de ce salon et le temps pour faire 10 mètres ne peut pas se calculer en minutes, Le Taz connait tellement de monde que l'on s'arrête pratiquement tous les mètres voir moins parfois.

.      

Que de chemin parcouru depuis l’édition 1976 (une exposition éphémère avait eu lieu en 1974 pour le lancement de l’encyclopédie Alpha Auto des éditions Atlas), qui avait ravi 3 000 inconditionnels de la voiture de collection, dans un lieu beaucoup plus restreint, l’ancienne gare de la Bastille.

Une centaine de voitures était alors présentée, très loin des presque 1 000 bijoux étalés sur 3 halls en 2019, sur une surface de 72 000 M2 ! 620 exposants, plus de 100 clubs, des ventes aux enchères atteignant des sommets, Rétromobile est devenu un évènement mondial et plus seulement Français.

.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        

Je n’ai pas connu les premières expositions, mais je n’ai manqué aucune édition depuis 35 ans et je constate à quel point le salon a évolué au fil des ans, tout en nous faisant toujours rêver.

Organisé porte de Versailles depuis 1981 du fait de son succès, sa taille n’a cessé de croitre, le nombre de véhicules (autos, motos, camions, parfois avions et bateaux) également, mais ce qui me marque le plus est la qualité sans cesse croissante des véhicules présentés. Les voitures sont de plus en plus exceptionnelles, par leur rareté pour un grand nombre d’entre elles, mais aussi par leur restauration irréprochable, parfois presque trop parfaite, au point que certaines sont plus belles et mieux finies qu’à leur création.

On est subjugué par les merveilles présentées et on ne sait vite plus où regarder tellement les stands regorgent de beautés qui nous tournent la tête. Et qui nous font envie...

.        
.        

Malheureusement, ces voitures exceptionnelles entrainent une flambée des prix, une prédominance de voitures rares et chères, de moins en moins de voitures de grandes série telles que nous les avons connues au quotidien et qui ont bercé notre enfance ou notre adolescence.

Il n’est qu’à voir la montée des prix des youngtimers (années 70 à 90). Les modèles qui se vendaient 10 000 euros il y a 2/3 ans se négocient désormais au-delà des 20 000 et atteignent même parfois des sommets inimaginables il y a encore peu. Une 205 GTI Le Mans a été vendue fin 2018, lors d’une vente aux enchères à Lyon, au prix de 32 000 euros ! Les exemples, hélas, se multiplient ces derniers mois.

.      

Sur beaucoup de stands, un grand nombre de voitures étaient en vente à plus de 100 000 euros et certaines dépassaient allègrement le million !

Je constate également que l’espace dédié aux vendeurs de pièces détachées, aux collectionneurs de tous genres (miniatures, objets divers…) diminue chaque année. A mettre en parallèle avec la raréfaction des voitures présentées par les amateurs ou les clubs de modèles de grande série.

Comme le titrait Le Parisien lors de l’édition 2017, "de plus en plus de rêve, de moins en moins de cambouis".

Enfin, la vente aux enchères Artcurial prend de plus en plus d’importance et les records d’adjudication s’enchainent d’année en année, tel les près de 17 millions d’euros dépensés par un riche collectionneur pour une Alfa Romeo 8C B Touring Berlinetta de 1939.

Rétromobile est-il devenu un salon élitiste ? Faut-il regretter cette évolution ? Est-elle inévitable ?

Chacun se forgera sa propre opinion, mais au gré des rencontres avec les passionnés sur les stands et dans les allées, il apparait que beaucoup appréciaient la qualité présentée, mais regrettaient qu’elle se fasse au détriment des voitures et motos qu’ils ont côtoyées, possédées et aimées.

.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        

Restons positifs, la PASSION de l’automobile et de la moto est toujours un moteur important et commun à tous ces visiteurs que nous sommes et qui, d’année en année, continuent de faire la réputation de Rétromobile. Le salon change, pas notre amour pour ces belles carrosseries.

2020 marquera la quarante-cinquième édition du salon Rétromobile (5 au 9 février 2020), promesse d’un nouveau rendez-vous passionnant, que nous ne voudrions manquer pour rien au monde.


Merci Jean-Marc

L'animation phare de cette édition 2019, fût le Berliet T100 géant du désert, auxdimensions spectaculaires. Il s'agissait de sa première présentation au public depuis sa restauration par la Fondation Berliet, seul exemplaire sauvé. Il avait été exposé auparavant au salon de l'Auto 1957.

.        
.        

On ne peut ne pas parler des deux chars présent cette année sur le stand du Musée des blindés de Saumur :

Un Sherman, le char plus célèbre de la Seconde Guerre mondiale. Étant utilisé par les armées alliées, Il reste le symbole de la victoire et de la libération. Ce char fut produit à 60 000 exemplaires dans de nombreuses variantes y compris dans sa version amphibie. Dès 1942, Il participa à la majorité des combats. Issu d’une production de masse, ce char était simple et fonctionnel. Dans sa version Fire Fly, c’était un redoutable chasseur de tous types de blindés allemands. Il resta en service jusqu'aux années 70.

Et Face à lui il y avait un Panzer IV de l’armée allemande, un des meilleurs engins blindés durant la Seconde Guerre mondiale. Sa silhouette basse et son canon de 75 mm en faisait une arme redoutable. Il pouvait détruire un autre blindé en perforant les 10 cm de blindage avec précision. Son poids de moins de 30 tonnes en faisait un char très mobile, sa particularité était un blindage double de la tourelle et des flancs. Le Panzer IV survécut à la guerre, 20 ans plus tard, il était encore en service dans plusieurs armées.

On ne pouvait manquer l'expo Citroën pour les 100 ans de la marque.

.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        
.        

Je ne peux passer aussi sur les 60 ans de la mythique Mini !

.        
.        
.        
.        
.        

Je peux regretter l'absence pour ces 60 bougies d'un des trois modèles montés en moto solo avec un moteur Austin Mini, ou un des Sides toujours motorisés avec le moteur de la célèbre Mini, ces modèles sont visible au mythique "Motorcycle Museum London", visité en 2008.

Voici quelques photos de l'Austin Mini Moto Solo. Vous pouvez lire notre reportage de 2008 sur notre balade à l'Ace Café London pour ses 70 ans cette année-là.

.    

Je redonne la parole à Jean Marc deux lignes : Pour finir ma collaboration à ce reportage, voici un petit album uniquement pour Le Taz et ces Potes Fan de LEGO.

       

Merci Jean Marc, je pense que cet album Lego intéresse pas mal de monde, car la passion de la brique Lego monte de plus ne plus parmi les grands mômes que nous sommes tous.

On vous donne rendez-vous au Rétromobile 2020

Je vous parlais en début de reportage de Motors and Soul. Cette année Sport Moteur sera partenaire avec tous nos potes. Nous soutenons l'événement et serons sur place en force avec peut-être quelques surprises. Alors notez sur vos tablettes le week-end du 7 & 8 septembre 2019.

Sur une photo de Claude St Leger de Pénélope, voici un petit clin d'oeil à toute l'équipe de Virage8 et de Motors and Soul.

Crédit Photos : Bruno Laurent, Jean-Marc Simon & Bruno pasqualaggi (Retouches photos et mise en page Bruno Pasqualaggi)

@ + Bruno Pasqualaggi Pour Sport Moteur International



Bruno Pasqualaggi
Directeur de Publication
Reporter essayeur moto

bruno@sportmoteur.com


François Cominardi
Rédacteur en Chef

francois@spormoteur.com


Bruno Laurent
Reporter / Photographe

Contactez notre Photographe

bruno.laurent@sportmoteur.com


Yann Le Corre
Reporter

Contactez notre Reporter

yann.lecorre@sportmoteur.com


Claude St Leger
Photographe

Contactez notre Photographe

claude_saint_leger@sportmoteur.com


Retrouvez nous sur

Contacter par mail
Sport Moteur.com


 

Copyright © Sport Moteur 2019