..Le Journal International des sports motorisés
 

Les couleurs d'un club c'est quoi ?

HA l'article culturel sur les couleurs d'un club, appelées aussi gilets ou jaquettes qui arborent des "Ecussons" dit aussi "Patchs" de tel ou tel moment de la vie motarde de son pilote.

Certains nous disent : " les couleurs comme les indiens ! Arf " d'un ton narquois car ils n'en connaissent pas la signification ou l'origine. Cet article est là pour répondre à quelques une de ces méconnaissances.

Revenons un peu en arrière :

Au plus loin de la civilisation, les groupes en tous genres ont arboré un signe distinctif de leur appartenance à un clan ou un groupe. Un exemple : les Rock-a-Billy, dont la naissance est généralement fixée au moment de la sortie du single That's All Right Mama d'Elvis Presley en 1954, ont toujours eu un signe de reconnaissance qui était leur coupe de cheveux par la banane, et le blouson de cuir perfecto* (voir photo). Dans les années qui suivent la société a nommé ces groupes "les blousons noirs".

Tout logiquement, dans les années 50/60 les premiers groupes motards en Angleterre et aux States ont arboré des signes d'appartenance. Ceux qui roulent en Triumph portent fièrement le logo Triumph sur leur blouson, ainsi que les Bmistes. Les mecs de Crimée en France dans les années 60 portaient un logo MC de Crimée, les mecs de Sarcelles portaient un foulard noir accroché à leur moto, et chaque moto club avait son signe distinctif, de telle sorte que lors de manifs ou rassemblements on savait qui était qui.

Le phénomène d'appartenance à tel ou tel club motard était aussi pour faire un distinguo entre les MC, les Moto Club (MCP) et les indépendants. C'est aussi pour beaucoup dans ces années-là et encore aujourd'hui faire valoir qu'ils appartiennent à un groupe, une famille !

Voici d’où est partie cette démarche du port des couleurs du club motard auquel on appartient. Certains groupes imposent le respect rien qu'à la vue de celles-ci  …….  Et encore plus quand 100 ou 200 motards roulent avec leurs couleurs, ça donne une dimension à leur club, phénomène fréquent aux Etats Unis et Canada.

* C'est quoi un perfecto ? C'est ceci :
Voici deux photos de ma pomme en Perfecto dans les années 90 avec Tigrou

J'entends déjà vos questions ! Quelle différence y a-t’il entre  MC, Moto Club (MCP) et motard(e) indépendant(e) ?

Alors voici un morceau de réponse :

  • Les MC, STOP ! Sortez-vous de l'image d'EPINAL du MC 1%, qui est celle d’un gang de motards type "Sons of Anarchy". Les MC en dehors des emblèmes de leurs clubs sont les seuls à pouvoir indiquer le nom de leur pays d'appartenance en toutes lettres, visible au dos des blousons qu'ils portent. Les patchs sur les couleurs des MC sont très codifiés. Les MC sont régis par des règles strictes observées par tous les membres. Les postulants passent par différentes étapes destinées à les former, souvent en 3 étapes : le novice, qui passera par le stade de prospect, pour ensuite devenir membre et avoir le droit de porter les couleurs de son club. L'une des particularités de la conduite des membres d'un MC est qu'ils forment une famille et donc chaque membre est leur frère (c'est comme cela qu'ils s'appellent entre eux) et en toutes circonstances, sont là les uns pour les autres. Les MC ont aussi ce que l'on appelle des Club amis dit "Support" ou Motard indépendant support de tel ou tel MC quand celui-ci partage les valeurs de ce Club, et ce même club accepte qu'il rejoigne leur famille.
  • Les Moto Club (MCP) : ce qui est le plus répandu aujourd'hui dans notre monde motard. Il y a les clubs loi 1901 et les clubs dit pirates car non déposé en préfecture. Les couleurs d'un moto club sont souvent libres en dehors du fait que dans le dos il y ait le nom du club et souvent le pseudo du pilote. On retrouve certains écussons ou patchs de tel ou tel rassemblement, lieux mythiques et autres. Dans le descriptif de mes couleurs je vous raconterai l'histoire qu'elles racontent. Les phases d'obtention des couleurs dans un club sont beaucoup moins strictes que celle d'un MC. Ce qui fait que souvent certains membres les portent à tort et à travers, ce qui peut donner une mauvaise image de ce moto club aux yeux des autres. Il y a moins ce phénomène de famille que dans les MC entre les membres et la différence avec les MC est que les membres peuvent avoir le choix librement de porter ou non les couleurs de celui-ci.
  • Les Motard(e)s indépendant(e)s : certains d'entre eux aussi portent des couleurs qui n'arborent pas le nom d'un club mais souvent  les rassemblements auxquels ils ont participé, les clubs qu'ils aiment bien avec leur "Patch", ou aussi de tel ou tel marques de motos ou de pilotes, etc. …. Ca raconte avant tout aussi leur vie motarde et leur passion. On peut y lire qu'ils ont fait tel ou tel concentration (regroupement motard) comme les MILLEVACHES "Manifestation créée au Mont Audouze en 1969, par Michel PERDRIX, Président du MC 95 (Moto Club Pirate) à Paris, décédé accidentellement en 1971, son épouse Annick PERDRIX et le MC 95 ont perpétué cette hivernale jusqu’en 1974. Plusieurs anciens et des membres du MC 95, qui ont participé aux premières éditions des MILLEVACHES des années 70, estiment que l’organisation reprise en 2009 ne correspond pas aux valeurs et à l’esprit de son fondateur et ont donc décidé réorganiser ce rassemblement dans les Monts d’Auvergne pour renouer avec ses idées et ses valeurs de fraternité motocycliste d'origine. Ce rassemblement deviens Les MILLEVACHES AUTHENTIC". Vous avez vu comment un écusson peut raconter une histoire quand on s'y intéresse.

Vous l'avez compris les couleurs pour les MC, MCP et Motard(e) indépendant(e) font partie de leur mode de vie, elles racontent et disent ce qu'ils sont, ce qu'ils ont vécu, leur parcours.  Si on devait faire un rapprochement avec la vie professionnelle, les couleurs sont le CV du Motard(e) qui les porte.

Souvent, beaucoup de jeunes intellectuels qui n'ont vécu que l'histoire de la moto sur internet par blog interposés, critiquent et assimilent les couleurs des clubs au feuilleton "Sons of Anarchy" par méconnaissance de l'histoire de la moto car les couleurs dans les années 60/70 et 80 étaient aussi une forme d'exister et se dire unis dans une société ANTI-MOTARDE.

Porter des couleurs n'oppose pas celle ou celui qui les porte aux autres groupes, bien au contraire elles les fédèrent entre eux.

Attention avec le temps il existe des codes à respecter, pour les MC la codification de leurs couleurs est bien précise, seuls les MC officiels ou affiliés peuvent afficher dans leur dos en toutes lettres leur pays d'appartenance et le logo "MC". Pour ceux qui font n'importe quoi, ceci est pris pour un manque de respect par les MC. Pour les MCP il y a aussi des codes à respecter ainsi que pour les Motard(e)s indépendant(e)s. Alors avant de faire ou de créer vos couleurs renseignez-vous bien, ne prenez pas des logos et noms de clubs existants, ne portez pas tout et n'importe quoi sur celles-ci, etc.

Si je devais expliquer un patch que je porte sur mes couleurs, c'est celui des "Vétérans France". Cette association dont je suis membre véhicule des valeurs nobles, d'honneur, de fierté de notre passé et le respect de l'autre "voir les photos de remise de mon patch avec mes  amis Mika et Marcassin" (petit aparté, ne rentre chez les "Vétérans France" qui veut).

Je donne la parole à Didier Peythieu qui vous présente les  "Vétérans France" :


Didier Peythieu

Notre regroupement, issu de nos cousins Canadiens, est un regroupement de militaires actifs et retraités ayant fait au moins une mission sous le commandement de l’ONU ou de l’OTAN ou ayant fait une OPEX avec l'armée française, et amis de l’institution militaire.

Ce regroupement a été créé afin de permettre aux membres de se retrouver, de demeurer en contact, de partager et surtout pour ne jamais oublier nos confrères et nos consœurs d’armes qui sont tombés au combat ou qui risquent leur vie à chaque mission à laquelle ils et elles participent.

Nous nous engageons à porter fièrement nos couleurs, car elles représentent qui nous sommes.

Bien que plusieurs membres pratiquent la motocyclette, nous ne sommes pas un club de moto, ni une association de motards. Et ce, contrairement à nos cousins qui, eux, roulent avec leurs couleurs dans leurs contrées. Nous ne roulons, donc, pas en groupe avec nos couleurs…

Nous sommes une association régie par la loi 1901 dont les membres du regroupement Vétérans UN-NATO-OTAN s’identifient entre eux au moyen de leurs couleurs (écusson). Ces couleurs, propriété de l'association, ne sont portées que par eux car elles sont personnelles. Le membre ne doit jamais oublier que lorsqu’il porte ses couleurs, il représente tout un groupe de confrères et consœurs. Il doit en en être fier et respectueux.

Il existe, malgré tout, des membres associés (Vétérans Carrière et Vétérans Support) qui ont effectué un minimum de temps dans l’armée.

En outre, il existe aussi des membres sympathisants (Ladies et supporter France) qui sont membres de la famille d’un Vétéran France ou d’un Vétéran Support.

Nous sommes devenus fédération le 16 mai 2016.

Photos de notre soirée de remise de patch dans l'Hérault

Le Fondateur PHILIPPE FLAMARY des Vétérans UN/OTAN France en 2009 et Fondateur de la Fédération Nationale Vétérans OPEX/ONU/OTAN France le 15 mai 2016, nous a fait l'honneur de participer à cette remise.

Nous avons, Mika, Marcassin et moi-même, choisi la section de l'Hérault, car les statuts de la Fédération Nationale Vétérans OPEX/ONU/OTAN France nous le permettent et aussi car nous avons tous les 3 des racines de notre histoire dans cette région et des frères Vétérans sur place.

Nous avons le respect des sections Vétérans  des villes et régions où nous nous trouvons aujourd'hui mais nous sommes des nomades Motards tous les 3 et maintenant Vétérans.

Le propre d'être Vétérans est aussi d'avoir voyagé et d'avoir le respect de tous nos frères sur le territoire et ailleurs, sans distinguo de ville ou région car ce qui nous lie c'est ne pas oublier qui nous sommes sans barrières ni frontières.

Maintenant je vais vous racontez mes couleurs.

Devant du haut en bas, côté gauche Il y a :

  L'écusson des 30 ans du Moto Club.
  Mon pseudo "Taz".
 

L'écusson "Bikers Corporation" qui signifie que je fais partie de la communauté Bikers international (car être Bikers et être motard c'est la même chose, ne tombez pas dans le piège des bien-pensants pour qui : Bikers = harleyistes car Bikers = Motards = Motocyclistes et puis STOP !)

 

L'écusson de la FEMA qui avant, au début des années 90, était FEM (Federation of European Motorcyclists),  qui est rapidement devenue FEMA (Federation of European Motorcyclists Associations). Celui-ci date de 1998.

 

Les écussons des 4 "Euro démo" auxquelles j'ai participé qui regroupaient sous l'égide de l'union de la FEM tous les clubs revendicatifs d'Europe.

La première a eu lieu en  92 à  Bruxelles
La seconde en 94 à Paris
La troisième en 96 à Bruxelles
La dernière en 98 à Bonn

Il n'y aura plus ce type de manifestation malheureusement.

 

L'écusson de mes 50 ans (OUI certains me reprochent d'en avoir fait des tonnes avec mon anniv, là où eux fête leur anniv à 5 ou 10 devant un paquet de gâteaux). Cet écusson a été réalisé par Marcassin et la bande.

Pourquoi l'albatros ? car durant la préparation par mes potes, "évidement je n'étais pas dans la confidence", le nom de code de cette soirée était "Albatros".

 

L'écusson de "l'Ace-Café-London" : je suis allé là-bas au moins 10 à 15 fois dans ma vie et prépare pour 2017 un nouveau voyage sur place.

 

Pour finir ce côté, je ne pouvais pas ne pas marquer mon respect à Jean Luc Dupont de Panda. Les couleurs sont évolutives et permettent de mettre ou retirer tel ou tel écusson au fil du temps, mais celui-ci restera toujours.

Devant du haut en bas, côté droit Il y a :

  L'écusson du Taz Tour 2014 (Lire Ici).
  Mon statut au niveau du Moto Club des Potes "Président".
  L'écuson de Sport Moteur.
 

L'écusson "Rockers" qui me représente bien dans mon style de vie du style rock, blouson de cuir noir, bottes, libre dans ma tête et dans mes actes.

  L'écusson de "l'Ace-Café-London" comme déjà dit plus haut.
 

L'écusson des "Vétérans UN-NATO-OTAN France".

 

L'écusson des 20 ans des "Coupes Moto Légende", il n'existera que 3 exemplaires de cet écusson.

 

L'écusson de Bagster de la 6ème Hivernal Moto Journal. Cet écusson a une histoire car c'est moi qui en ai été à l'origine et l'ai fait faire, il sera distribué le jour de la visite des Hivernaux chez Bagster à La Ferté-Macé 61600.

 

L'écusson de la "Madone des Motards" que je fais depuis les années 80, lire ici et ici.

 

L'écusson de la "TT ile de Man" 2010.

(Attention là où je ne me suis jamais rendu selon un grand philosophe de la moto avec un Grand M comme MERDE).

 

L'écusson de "Ride For Peace", il suffit de lire ici pour comprendre.

Dernière de gauche à droite, du haut vers le bas, Il y a :

 

Le drapeau breton, terre d'adoption.

Le drapeau corse, ma terre d'origine.

Le nom du Club et sa typo qui le différencie des copies.

Le drapeau québécois où j'ai vécu et qui reste dans mon cœur (lire "Potarement").

Le drapeau canadien, étant Franco/Canadien.

La carte de la Corse, pays de mes origines.

Le Taz qui représente mon Pseudo.

Le drapeau à tête de mort ! Cadeau de "Frank Margerin", le célèbre dessinateur de BD et papa de Lucien, un poto de longue date.

L'écusson 2014 du Moto Club des Potes avec un nouveau look. En 2016 on est revenus sur le logo d'origine pour notre site et gardons celui-ci pour nos patchs.

Et en bas pour finir mon Blaze, mon pseudo, nom cri de guerre etc... "TAZ".

J'ai beaucoup d'autres écussons dans mes archives, sur tel ou tel rassemblement, comme celui avec le club des CBR xx. Un gilet ne suffirait pas à recevoir tous ces écussons, que je conserve précieusement dans un coin.

Mon dernier gilet a aussi une histoire, mes couleurs ont été découpées par les pompiers suite à mon accident lors du Taz Tour en 2014. Mika, un frère comme Marcassin, a racheté un nouveau gilet et récupéré sur mes anciennes couleurs les écussons récupérables pour les faires recoudre sur celles-ci. Cela aussi fait partie de l'histoire de mes couleurs. Ce qui me fait dire que je suis fier de les porter, de véhiculer l'esprit de mon club aux autres. Même à Paris quand je roule je les porte tout le temps, même pour aller au taf depuis quelques années ; et dès que je me déplace en province ou ailleurs je les porte avec fierté. Il faut dire que le port des couleurs se fait plus facilement en province car les liens dans les clubs provinciaux sont plus forts que dans les grandes villes. Sur Paris je regrette que certains membres de clubs aient honte d'arborer leurs couleurs quand ils roulent en dehors d'activités officielles.

Je fais partie d'un temps ou être motard est un mode de vie et pas de l'éphémère kleenex utilisateur, comme une partie de possesseurs de moto aujourd'hui, qui n'ont aucune culture sur le concept d'appartenir à un club ou une communauté motards. Ils ne voient que le moment présent, se foutent des conséquences que leur comportement pourra avoir demain sur notre monde. Ils ne sont là que pour exister tel des insectes éphémères qui ne dureront qu’un temps, mais heureusement le mal qu'ils auront semé disparaitra avec eux dans l'oubli ...

Maintenant quand vous croiserez un motard qui porte des couleurs vous aurez, je l'espère après cette lecture, du respect pour lui et pourrez lire son histoire.


Pour illustrer ce reportage voici un Clip de nos amis les "Uzlagom"
"Ma Moto, une Bière et du Rock´n'roll" qui résume bien ma passion ...

@ + Le Taz correspondant International de Sport Moteur


 

Sport Moteur International

François Cominardi
Rédacteur en Chef

francois@spormoteur.com


Bruno Pasqualaggi
Reporter essayeur moto

Directeur de Sport Moteur.com

bruno@sportmoteur.com


Bruno Laurent
Reporter / Photographe

Contactez notre Photographe

bruno.laurent@sportmoteur.com


Retrouvez nous sur

Contacter par mail
Sport Moteur.com



Copyright © Sport Moteur 2016